06/11/2016

Escapade a Lisbonne


La capitale du Portugal s'ouvre sur le fleuve Tage. La grande place du Terreiro do Paço avec son arc monumental, sert de salle de visite à ceux qui arrivent en parcourant les routes de l'océan Atlantique.

L'arc du Terreiro du Paço
Ville millénaire, vivant entre terre et mer, Lisbonne a accroché les bleus du ciel et les couleurs tendres du printemps aux peintures et aux azulejos de ses façades.
Palais de Belém
Un tramway nous a transportés en une demi-heure du centre-ville jusqu'au quartier de Belém, lui aussi innondé de couleurs et de lumière, en ce doux mois d'automne.
Le quartier de Belém est garni de monuments; voici la grande façade d'un des plus connus, le monastère des Jerónimos, construit pour célébrer la découverte de la route maritime vers l'Inde entreprise par le navigateur portugais Vasco da Gama.
Le côté ouest du monastère des Jerónimos est occupé par le musée de la Marine. Malheureusement la porte que l'on voit entourée de deux tours, était fermée! ou plutôt, c'est nous qui sommes arrivés après l'heure de la fermeture :(
Au fond, le pont 25 Avril
Encore un moment de contemplation du Tage qui baigne Lisbonne sur plusieurs dizaines de kilomètres. Et les constructions se suivent pour profiter du voisinage fluvial et pour avoir vue sur l'immense estuaire.
Dessin de Vieira da Silva
En prenant le metro, cela nous permet de nous déplacer à grande vitesse, à un autre quartier éloigné du centre-ville. Tout en admirant les panneaux d'azulejos qui décorent chaque station. Auteur du panneau d'azulejos: Maria Helena Vieira da Silva.

Les azulejos qui décorent les stations du métro de Lisbonne ont souvent un rapport avec ce qui se passe en surface. Les chevaux de la station "Campo Pequeno" rappellent que lorsqu'on sort à la surface, on peut rejoindre les arènes de Lisbonne.
Le "Campo Pequeno", les arènes de Lisbonne où ont lieu des corridas et des spectacles musicaux.
Nous suivons la ligne jaune jusqu' à la station "Campo Grande". C'est un quartier de Lisbonne avec un jardin où on peut se reposer à l'ombre de vieux arbres et manger dans les restaurants près du lac.
Vue du balcon où nous avons déjeûné dans un décor agréable.
Il nous restait encore du temps pour visiter le musée de la ville (Museu da Cidade), dans un manoir tout proche du jardin, construit par le roi João V, au XVIIIe siècle.

Il nous faudrait plus de temps pour observer les épisodes de la vie de Lisbonne que le musée met à notre disposition, en suivant les espaces des salles et des étages du manoir "Palácio Pimenta".
Une partie de la maquette de Lisbonne d'avant le tremblement de terre de 1755 (occupe une salle du musée).


Les jardins du manoir/musée sont bien garnis de paons qui s'y promènent avec leur familles.
Du côté du quartier "Bairro Alto" nous avons une dernière vue sur la colline d'en face où s´étagent les habitations qui arpentent la colline  jusqu'au château São Jorge qui la surplombe. Et puis la nuit qui tombe, et la lune qui brille au-dessus du château iluminé.


Vídeo: Lisboa vista do Céu TV NOVA  (Lisbonne vue du ciel)
Lisboa vista do Céu publié parTV NOVA  (merci du partage!)