31/01/2015

Azulejos a Sao Vicente de Fora

 
 
C’est ce complexe religieux formé par l’église et monastère que l’on appelle le Monastère Saint-Vicent de Fora (Igreja de São Vicente de Fora), quelque chose comme “hors les murs” car tout au début de sa construction au XIIe siècle, la première église était située en dehors de murailles de Lisbonne.


Comme on peut le voir, l’ensemble du monument occupe une des collines de la capitale du Portugal, et a subi des transformations au long des siècles.


On prendra la direction du quartier d’Alfama et on se trouve devant la façade blanche et imposante. Le monument porte le nom de Saint Vicent qui est le saint patron de Lisbonne.


L’église présente un rétable à baldaquin, un orgue majestueux, et on peut admirer plusieurs chapelles et retables latéraux avec des oeuvres d’art qui décorent l’intérieur de cette église de Lisbonne.


En sortant, à ne pas manquer l’entrée du pátio (sur la droite de la 4e photo) qui donne accès au monastère.
Car le monastère de Saint-Vincent de Fora est un local de visite obligatoire de la capitale du Portugal.
L’entrée est payante comme dans la plupart des monuments, mais on a le plaisir de la contemplation à mesure que l’on parcourt des escaliers et de les longs couloirs bordés de fresques d’azulejos.


Une grande quantité de scènes historiques ou champêtres, ou de la vie religieuse du monastère, sont représentées par les azulejos bleu-blanc le long des parcours, comme un livre qu’on pourrait lire en prenant son temps.

Puis les fameux panneaux d’azulejos inspirés des fables de la Fontaine se présentent au détour des couloirs pour surprendre les visiteurs.
Les cloîtres eux aussi sont décorées de bordures d’azulejos qui adoucissent la rigueur de la pierre, dans une atmosphère de grande paix et tranquilité.


Dans la crypte reposent les membres de la famille royale de Bragança, avec les tombeaux du roi Carlos 1er, de sa femme Amélie princesse de France et de leurs fils.
La sacristie
La sacristie, aux motifs de marbre emboutis, est elle aussi une une oeuvre d’art.


En montant au dernier étage et sa terrace, on admire les deux tours majestueuses, et les vues très belles qui se prolongent sur plusieurs quartiers de Lisbonne et sur le Tage.

 

23/01/2015

En visite a Queluz


Le Palais Royal de Queluz a été construit dans  la ville de Queluz.  Cette ville appartient á la municipalité de Sintra, et est située près de l’autoroute qui relie Lisbonne à Sintra.

Le lieu de visite est un palais du XVIIIe siècle. Suite à l’incendie du palais d’Ajuda à Lisbonne, la famille royale portugaise  s’est installée dans cette résidente royale dès 1794.
Il y avait en ce temps-là Marie 1ere, reine du Portugal, son mari et son fils le futur Jean VI avec sa famille.
Le palais était le lieu de leur résidence officielle jusqu’en 1807.
On se rappelle que c’est en 1807 que, pour échapper aux armées napoléoniennes venues occuper le Portugal, la famille royale, toute la court et un grand nombre de nobles, religieux, et civils (on estime entre 10.000 et 15.000 personnes) prirent la mer pour le Brésil à bord d’une trentaine de navires.
Mateus Vicente de Oliveira était l’archiecte des travaux qui débutèrent en 1747 dans le style rococo. Le palais était destiné à être une résidence d’été.
site du monumento: ttps://www.parquesdesintra.pt/parques-jardins-e-monumentos/palacio-nacional-e-jardins-de-queluz/

La famille royale avait des habitudes et des goûts raffinés. Et toute la famille connaissait et pratiquait les critères de la vie culturelle qui existait dans d’autres capitales de l’Europe.
La construction des jardins a été accompagnée par le français Jean-Baptiste Robillon, d’où leur style de jardins “á la française” avec ses parterres géométriques.

C´est un jardin historique, qui était destiné aux moments de loisir de la famille royale portugaise et de ses invités, et qu’on a ornementé de bassins et de fontaines.
Les eaux de la rivière de Jamor qui traverse la propriété, était canalisées vers le canal recouvert d’azulejos.
Associé au canal, la “Casa do Lago” était un salon de thé où l’orchestre privé de la famille jouait dans les nuits d’été.


Au son de la musique, les proprietaires des lieux et leurs invités se promenaient dans des barques le long du canal.


Des statutes des dieux anciens, Bacchus, Vénus, Adónis, Apollon, Diane, parsèment les jardins du Palais Royal de Queluz.


Des travaux de conservation sont annoncés en 2015,  destinés à préserver toute l’harmonie de ces lieux. 
Jardins do Palácio Nacional de Queluz Publié parParques de Sintra

19/01/2015

Monserrate et ses jardins


La beauté et les travaux de conservation des jardins du Palais de Monserrate lui ont valu, en 2013, l’attribution du prix “WINNER OF THE EUROPEAN GARDEN AWARDS” dans la catégorie de “Parques historiques”

Tout le Massif de Sintra est lui-même classé au patrimoine mondial par l’Unesco. Sur un des versants, se détache le palais de Monserrate, monument excentrique, dont l’histoire remonte à une époque où le local s’appelait domaine “Quinta da Bela Vista”

Il est écrit qu’un monge, Gaspar Preto, en revenant du pélérinage au sanctuaire de Notre Dame de Monserrate, à Barcelone, en 1540 initia, en ce lieu, la construction d’une petite chapelle dédiée à notre Dame de Monserrate.
La famille Meio e Castro devient proprietaire du domaine au XVIIIe siècle.  Un riche commerçant anglais Gerard DesVisme, qui s’adonnait au commerce du bois qui venait du Brésil, loua la propriété et y fit construire un palais neogothique sur les ruines de l’ancienne chapelle.
 Un autre locataire, William Beckford, vint occuper les lieux dès 1794 et entreprit de nouvelles améliorations, comme la construction d’un jardin romantique.
Après le départ de William Beckford vers l’Angleterre, le domaine était voué à l’abandon.




En 1809 le poète anglais Lorde Byron visita les locaux et écrit son poème dédié à Sintra, où il se désole de l’état déplorable du palais.




Chapelle romantique des jardins
Em 1855 l’héritière de la propriété Maria de Castro Siqueira e Abreu, revient de Goa et vend le domaine au millionaire anglais Sir Francis Cook, qui y mena des grands travaux de renovação do palais dans le style neo-maurisque.




Monserrate fut transformé dans un magnifique domaine aux jardins éxotiques où de multiples espèces végétales, palmiers, fougères, hortensias, rosiers, camélias, rhododendrons, forment des cadres et voisinent avec la végétation endémique dans une multitude de scénarios.
En 1947 la famille Cook a à son tour revendu le domaine. Et de nos jours c’est l’Etat portugais qui en est le proprietaire.
 

Park and Palace of Monserrate - WINNER OF THE EUROPEAN GARDEN AWARDS from Bright Productions on Vimeo.